Serge HEIDEN | 26 Aug 14:45 2009
Picon

quelle licence logicielle : GPL ou non ?

Bonjour,

Dans le cadre d'un projet de recherche nous développons
un logiciel open-source appelé 'TXM'.
(voir http://textometrie.ens-lsh.fr)

Le logiciel TXM consiste en deux composants :
 1. la toolbox TXM offrant les services de base de la plateforme
 2. l'application TXM, utilisant la toolbox, offrant les services de
    textométrie à l'utilisateur final du logiciel TXM, qui se décline
    en :
       * application TXM locale de type Eclipse RCP (pour Windows et Linux)
       * application TXM web de type Grails (Tomcat)
L'application locale est téléchargeable librement sur Sourceforge
(avec ses sources ainsi que ceux de la toolbox) et l'application web
sera mise en ligne sur différents sites.

La toolbox et les applications utilisent des composants open-source
dont voici le détail des licences :

* la *toolbox TXM*
      o Colt : Colt License Agreement
        <http://acs.lbl.gov/~hoschek/colt/license.html>
        'à la' GPL <http://www.gnu.org/copyleft/gpl.html>
        et LGPL
        <http://www.gnu.org/licenses/lgpl-3.0.html>
        sauf "with the exception that any usage related to military
        applications is expressly forbidden"
      o Apache Commons : Apache License, Version 2.0
        <http://www.apache.org/licenses/LICENSE-2.0.html>
(Continue reading)

Laurent Séguin | 26 Aug 18:09 2009
Picon

Re: quelle licence logicielle : GPL ou non ?

Serge HEIDEN a écrit :

>   1. la présence de licences GPL pour certains composants a tendance à
>  faire pencher pour une licence de type GPL l'ensemble. Est-ce vrai
>  (question de la contamination) ?

La présence d'un composant sous GPL, oblige à utiliser une licence
compatible avec la GPL.
« Cela signifie que l'autre licence et la GNU GPL sont compatibles; vous
pouvez combiner du code publié sous l'autre licence avec du code publié
sous la GNU GPL dans un programme plus large. »
http://www.gnu.org/licenses/gpl-faq.fr.html#WhatDoesCompatMean

La FSF nous simplifie la vie en publiant une liste « officielle » ;-)
http://www.gnu.org/licenses/license-list.html#GPLCompatibleLicenses

[Pas compris la question 2 ]

>   3. est-ce qu'une seule fonction C dont le source est emprunté à un
>  logiciel sous licence GPL implique une licence GPL pour le
>  logiciel (question de la proportion de l'emprunt par rapport au
>  logiciel initial et au nouveau logiciel) ?

Même réponse qu'au dessus mais avec une réserve.
Si vous développez un logiciel sous licence BSD modifiée et que vous
incluez un bout de code sous licence GPL, vous le pouvez sans soucis.
Cependant, une des particularités de la licence BSD est de permettre une
« repropriatérisation » (oui j'invente des mots) du logiciel. Le hic ici
(ou plutôt l'effet de bord recherché par le principe du copyleft) est
que le bout de code sous GNU/GPL va bloquer cette « liberté » offerte
(Continue reading)

Serge HEIDEN | 27 Aug 13:55 2009
Picon

Re: quelle licence logicielle : GPL ou non ?

Bonjour,

Merci pour les éclaircissements.
Les points les plus importants pour nous sont :
1] de savoir si nous avons la possibilité de choisir
entre une licence contaminante (copyleft : GPL, CeCILL)
et une licence non contaminante (BSD, CeCILL-B)
ou si nous n'avons pas le choix.
2] en cas de possibilité de choix : le quel faire étant
donné notre contexte académique de développement
logiciel et nos ambitions d'évolution et de maintenance.

La question 2 du mail initial concerne un aspect
important de l'architecture de notre logiciel.
Les composants sous licence GPL sont
en relation avec le corps principal, et original,
de notre logiciel par le biais de sockets (le
logiciel est donc un ensemble de processus qui
communiquent entre eux).
D'après la documentation disponible,
Par exemple :
http://www.gnu.org/licenses/gpl-faq.fr.html#MereAggregation
Il semble que la faiblesse de ces liens nous permette
d'envisager de ne pas nous contraindre par la licence
GPL (en tout cas par son aspect contaminant).
Bien sûr, ayant modifié (amélioré) un des composants
GPL en question, nous diffusons le source sous GPL.
Mais la question reste celle du choix de la licence pour
l'ensemble.

(Continue reading)

Laurent Séguin | 27 Aug 18:52 2009
Picon

Re: quelle licence logicielle : GPL ou non ?

Serge HEIDEN a écrit :

> La question 2 du mail initial concerne un aspect
> important de l'architecture de notre logiciel.
> Les composants sous licence GPL sont
> en relation avec le corps principal, et original,
> de notre logiciel par le biais de sockets (le
> logiciel est donc un ensemble de processus qui
> communiquent entre eux).

En fait la question à se poser est celle la :
- Les composants sous GPL sont-ils distincts du projet ou
  complètement intégrés ?
En clair, pouvez vous distribuer votre logiciel seul, sans ces
composants sous GPL, et charge à moi de les installer ou de les
réécrire. Si vous le pouvez, pas de soucis, vous pouvez mettre la
licence que vous souhaitez, sinon, vous tombez dans la viralité de la GPL.

> Dernier point, choisir une licence non contaminante
> respose surtout sur l'idée que moins de partenaires
> (en particulier les entreprises) sont intéressés par le
> développement de composants à licence contaminante.
> Or nous sommes bien sûr intéressés par une communauté
> la plus large possible.
> Mais je ne sais pas si c'est un argument pertinent.

En fait tout dépend de votre logiciel, des dérivés et évolutions possibles.

Sinon, ne vous inquiétez pas, les éventuels partenaires sont habitués à
manipuler du code sous GPL et la viralité de la licence ne les rebute
(Continue reading)

Fernando Piera Gomez | 28 Aug 11:33 2009
Picon

Re: quelle licence logicielle : GPL ou non ?

  Bonjour a tous:
C'est la première fois que j'intervient mais le sujet est trés 
interesant.  J'ai publié une communication, avec une collègue, sur le 
sujet des licences pour COTS qui a été publié dans lees proceedings du 
congrés international  sur COTS software en 2008  Cette communication 
contient un list assez complete des diferent type de licences libres 
disponible a nivaux international et les problèmes de compatibité.  S'il 
y a quelq'un interèsé je peux luis faire avoit une copie.
Cordialement,
Fernando Piera Gómez

On 27/08/2009 18:52, Laurent Séguin wrote:
> Serge HEIDEN a écrit :
>
>
>> La question 2 du mail initial concerne un aspect
>> important de l'architecture de notre logiciel.
>> Les composants sous licence GPL sont
>> en relation avec le corps principal, et original,
>> de notre logiciel par le biais de sockets (le
>> logiciel est donc un ensemble de processus qui
>> communiquent entre eux).
> En fait la question à se poser est celle la :
> - Les composants sous GPL sont-ils distincts du projet ou
>    complètement intégrés ?
> En clair, pouvez vous distribuer votre logiciel seul, sans ces
> composants sous GPL, et charge à moi de les installer ou de les
> réécrire. Si vous le pouvez, pas de soucis, vous pouvez mettre la
> licence que vous souhaitez, sinon, vous tombez dans la viralité dela GPL.
>
(Continue reading)

Laurent Séguin | 28 Aug 14:11 2009
Picon

Re: quelle licence logicielle : GPL ou non ?

Bonjour Fernando,

Fernando Piera Gomez a écrit :

> C'est la première fois que j'intervient mais le sujet est trés
> interesant.  J'ai publié une communication, avec une collègue, sur le
> sujet des licences pour COTS qui a été publié dans lees proceedings du
> congrés international  sur COTS software en 2008  Cette communication
> contient un list assez complete des diferent type de licences libres
> disponible a nivaux international et les problèmes de compatibité.  S'il
> y a quelq'un interèsé je peux luis faire avoit une copie.

Je serais intéressé d'avoir ce document. Est-il publiable librement sur
le web ? Si oui sous quelle licence ?

-- 
Laurent Séguin, Vice-Président de l'AFUL
-= Association Francophone des Utilisateurs de Logiciels Libres =-
    *Promouvoir les logiciels libres et les standards ouverts*
                    <http://www.aful.org/>

--

-- 
Gerez vos abonnements aux listes de diffusion : https://www.aful.org/wws

Ce message n'engage que son auteur et ne reflete pas la position officielle
de l'AFUL ; pour celle-ci consultez http://www.aful.org/


Gmane